Historique

Le nom du marche des capucins est issu de la congrégation de religieux mendiants. Cette dernière fut créée en 1525 à Splolète en Italie et rattachée à l’ordre de Saint Francois.

Les capucins tiennent leur nom de leur robe brune terminée par une « capuce », sorte de capuchon pointu. Les capucins s’attachent à évangéliser tout le monde et à modifier le quartier jadis de débauche en jardins et terrasses.

Le 2 octobre 1749 s’ouvrit le premier marché hebdomadaire sous l’impulsion du marquis de Tourny suite à la réalisation de gros travaux dans le quartier.

Avec la révolution imposée en 1797, le marché sur la place des capucins ou l’on vend du bétail une fois par semaine, ouvrira progressivement ses portes de façon quotidienne.

Le marché se charge jusqu’en 1857 de marchands vendant de l’alimentaire. Autour du marché, les herboristes, cordonniers, couvreurs, charpentiers, etc., s’installent et transmettent leur savoir-faire aux générations suivantes.

Au fur et à mesure, les maraichers venant de Macau, les artichauts venant d’Eysines, les pommes de terre et leur cresson provenant de Gradignan firent leurs apparitions dans leurs charrettes tirées par des chevaux.

L’instauration de la vente à la criée permit peu à peu de prendre la 1ere place des marchés de bordeaux.

La vente à la criée permit de régulariser l’activité tout en évitant les ententes entre commerçants.

La ville de bordeaux en 1863 créa le projet d’halles couvrantes. La ville acheta des « restes de structures métalliques issues de l’exposition universelle de Paris en 1878. Elles seront utilisées à la construction de deux pavillons de chaque coté de la place.

En 1881, Les omnibus à chevaux passeront entre les halles grâce à une grande galerie qui ralliera ces dernières.

Cela deviendra le symbole du grand marché de bordeaux. L’histoire de la halle des capucins démarre grâce à cette construction qui doit beaucoup à Baltard et s’étend dans les rues et quartiers avoisinants.

Dés la fin du 19 eme siècle et jusqu’au début des années 1970, le marché des capucins est un lieu de rencontre et d’échanges dans lequel les commerçants sont fiers d’y travailler et d’y vivre.il devient « le ventre de bordeaux ».

Les »marchés d’intérêt national »(M.I.N) font leur apparition en 1953 permet de rationaliser les circuits de distribution en regroupant les grossistes en périphérie de la ville tout en créant des marchés de détails dans son centre. Cette réforme difficile fut mise en place en premier par la ville de bordeaux.

Malgré la construction d’un nouveau parking en 1975 et en 1985, la mise en place de nouvelles règles d’hygiène avec ses vitrines réfrigérées, des laboratoires neufs et les carreaux de mareyeurs refaits, le marché subit une baisse d’activité avec l’arrivée des grandes surfaces dans les années 60 et l’évolution de la vie dans les années 70.

Sous l’impulsion d’un délégataire, le marché des capucins à partir de 1999, connait une nouvelle évolution avec la réhabilitation de la halle A, entièrement réaménagée. Une verrière recouvre l’allée centrale, des ilots apparaissent avec des arrivées d’eaux, de l’électricité, du froid permettant l’installation de nouveaux commerces respectant les mesures d’hygiène en vigueur. Le parking, lui aussi, situé au-dessus de la halle, est amélioré grâce à des ascenseurs et des nouvelles rampes d’accès.